Francis CLEBANT

  Quartier des Aunois 3
6832 Sensenruth
Bouillon
 




 

Pour la première fois lartiste expose ses œuvres dans sa bonne ville de Bouillon.
depuis douze ans, peaufine une technique héritée du maître Jules Petit de étalements patients et ordonnés de laque de Garance, de white-spirit et de glacis alizarine dilutions, transparences, huiles aux tons chauds au service de compositions hardies exprimées par l'automatisme et le fantastique onirique. Surréalisme, le mot est
Au nom de la liberté, et contre les conventions sociales, l'artiste oppose les valeurs de l'imagination et du rêve. A ce sujet les références à Magritte et à Dali sont explicites.
La constante, au-delà des mystères baignant les sujets traités, saute aux yeux; prédilection de l'ambivalence ombre et lumière, amour des contrastes pour la forme et des rondeurs pour le fond.
Le peintre, même s'il puise dans le concret - jusqu'à des affiches publicitaires pour fabriquer ses compositions, fait la part belle, notamment par l'ordonnancement des motifs et la palette des coloris, au rêve et à la poésie.
L'homme est attachant et modeste. Il s'interroge sur le devenir de son art, cherche, même s'il s'en défend, des échappatoires au carcan d'une technique aujourd'hui maîtrisée. Pour l'heure, il a le mérite d'une certaine marginalité en tentant des approches différentes, complexes, sibyllines.

Jacques  Nicolas

 

 

 

 
retour