Benjamin GOURMET

 

Rue de Plainevaux, 32
6834 BELLEVAUX (Bouillon)
0032(0)61/46.20.39.

http://users.skynet.be/benjamingourmet/



Expose à Vresse Sur Semois
du 4 juin au 29 juillet 2012
Au Centre d'interprétation

 

 

                

  Né le 08 Novembre 1941 dans une famille qui allait compter 5 enfants, Benjamin GOURMET allait passer une enfance heureuse dans un petit village ardennais: Bellevaux.
Son père exerça d’abord le métier de fermier avant de reprendre la boulangerie paternelle quelque temps après la guerre 40-45, tout en continuant l’élevage de quelques vaches, cochons, volailles, lapins, etc. Sa maman, comme toutes les mamans de cette époque s’occupait du ménage, de l’éducation des enfants, et aidait  régulièrement  son mari dans ses diverses tâches.

          C’est dans ce milieu simple et sain que le jeune Benjamin fit ses premiers pas. Ayant toujours été habité par l’amour du dessin, tout jeune, comme tant d’autres, il se mit à crayonner, dessiner, barbouiller. Après l’école primaire communale du village,  il fut dirigé vers le collège St Joseph de Carlsbourg  où il décrocha son diplôme d’ Instituteur primaire en juin 1960.Toujours encouragé par ses parents et ses maîtres, il persévéra dans cet amour du dessin puis de la peinture. Sa maman lui offrit une première boîte de peintures à l’huile pour son Noël alors qu’il était encore adolescent. Un frère et un cousin lui fabriquèrent la première palette. Ce fut une découverte et la réalisation des premières oeuvrettes sur triplex. De copies, de reproductions de cartes postales en premières réalisations sur le motif, l’apprentissage du jeune autodidacte fut long et difficile. Parallèlement à sa carrière d’instituteur exercée à Carlsbourg, Florennes puis Corbion, il continuait à satisfaire son besoin de peindre en réalisant de nombreuses toiles.

                 La rencontre de l’être aimé allait momentanément interrompre ces créations peu glorieuses. Quelques années plus tard, le feu rejaillit de plus belle et les nouvelles « huiles » se multiplièrent. La rencontre avec l’aquarelliste Hutois Albert WARNOTTE allait marquer un tournant dans la vie de Benjamin. Bien que pratiquant une technique toute différente, A. Warnotte fit découvrir à Benjamin les réalités du travail sur le terrain. Il lui ouvrit les yeux et lui apprit à REGARDER et à VOIR la nature, les couleurs, les valeurs, les ombres et lumières. Ce fut le déclic…Depuis cette époque, Benjamin GOURMET n’a plus cessé de peindre. En 1970, c’était la première exposition en collaboration avec une amie et la passion de peindre était bel et bien installée. Découvertes d ‘autres techniques…mise sur pied de nombreuses expositions…rencontres fructueuses de nombreux autres artistes…35 années de peinture, de plaisir, de pur bonheur.